L'essentiel à savoir sur comment fonctionne une cigarette électronique

De nos jours, bon nombre de personnes utilisent une cigarette électronique afin de réduire les inconvénients de la consommation du havane sur leur santé aussi bien que sur celle de leur voisinage. Vous avez envie de vapoter pour la première fois, mais vous ignorez comment elle fonctionne. Plus de soucis. Dans la suite de cet article, nous vous donnerons plus de précisions.

Comment fonctionne une cigarette électronique ?

Également connue sous le nom de pulvérisateur ou de e-cigarette, une cigarette électronique est un appareil électronique qui génère un nébuliseur ayant pour vocation à être inhalé. Pour plus de détails, cliquez ici. Ce dernier est composé de quatre pièces dont : une batterie, un atomiseur, un réservoir et un bouchon buccal (ou drip tip) qui permet d'inspirer la vapeur sortant de l'atomiseur. En effet, le mode de fonctionnement d'une cigarette est le suivant : en premier lieu, il faut que l'utilisateur appuie sur le bouton d'allumage de la cigarette. Une fois que la cigarette est allumée, la résistance qui entoure la mèche se met à chauffer, ce qui chauffe le e-liquide et dégage de la vapeur semblable à la fumée d'une cigarette traditionnelle.

Quelques avantages et inconvénients de la cigarette électronique

L'usage d'une cigarette électronique présente de nombreux avantages au consommateur. Comme avantage, elle vous permet de préserver votre santé et celle de ceux que vous fréquentez, d'arrêter de fumer (la désaccoutumance progressive du tabac), d'économiser de l'argent, d'éviter la pollution et de contrôler votre posologie de nicotine. Bien que la cigarette électronique soit avantageuse, il faut préciser que cette dernière n'est pas sans conséquence. Comme inconvénients, il faut retenir que l'inhalation des substances chimiques nocives contenues dans la cigarette électronique peut entraîner une augmentation du risque d'exposition à des maladies ne pouvant pas être guéri (maladies pulmonaires), l'aliénation (maladies pulmonaires), une baisse du contrôle des impulsions, des problèmes cognitifs et comportementaux.